Contrairement à d’autres domaines périphériques comme la téléphonie ou Internet, plusieurs protocoles de visioconférence coexistent sur le marché ; et les constructeurs rivalisent d’imagination et de livres blancs pour expliquer pourquoi leur système est le plus performant.

Il est d’abord important de comprendre que tout système de visioconférence s’appuie sur plusieurs protocoles qui sont fédérés dans un chapeau qui les coordonne.

En effet, la particularité de la visio est de faire cohabiter en temps réel un flux vidéo, audio et données: il faut donc au moins trois standards pour échanger ces trois flux.Vous voulez y voir plus clair dans les protocoles de visio ?

Par ailleurs, lorsque deux machines démarrent une session de visioconférence, elles doivent «négocier» les paramètres de l’échange : ports utilisés, protocoles, etc …, ce qui ajoute un quatrième standard aux trois premiers.

Voici un petit aperçu de tous les protocoles utilisés dans H323 :

Le codec – qui s’appuie sur un encodage spécifique à son protocole – est le premier élément de la chaîne qui vient déterminer le standard qui va être utilisé dans une visioconférence.

On parlera donc de codec H323, codec vidéo MPEG4 …

Avant d’examiner ces différents protocoles, il faut ici introduire la notion de « codec » (« codeur / décodeur ») qui est la machine –hardware ou software- qui vient décoder/encoder les différents flux.


Vous partagez notre passion pour la création d’espaces de travail qui stimulent la collaboration, l’innovation et la productivité ?

Téléchargez nos guides gratuits :

Articles récents

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search