Un mur d’images est composé de plusieurs écrans qui fonctionnent ensemble comme une seule surface d’affichage pour y placer différents contenus. Ces écrans ont en général des bords réduits afin de ne pas couper en deux les contenus qui chevauchent deux écrans. Vous avez probablement vu des murs d’images dans des aéroports, studios de télévision, salles de contrôle, centres commerciaux, salles de spectacles, etc.

Il existe quatre principales technologies de murs d’images : les panneaux LED, les cubes à projection arrière (DLP), les moniteurs TFT/LCD et les projecteurs frontaux. Citons également la technologie OLED, très qualitative mais avec un cout en rapport, qui n’est utilisée que pour des besoins très spécifiques. Toutes présentent des différences en termes de qualité de sortie, de placement de la projection et de rémanence d’images, de sorte qu’elles sont adaptées à des utilisations différentes.

Dans cet article, nous nous concentrons sur les murs d’images à panneaux LED, produit avec un grand potentiel dans un marché en pleine croissance.

Utilisation d’écrans LED pour mur d’images : avantages & inconvénients

Les utilisations les plus courantes des murs d’images LED sont les suivantes :

  • Salles de contrôle et centres de crise
  • Publicité, lancements de produits et événements commerciaux.
  • Projection de films au cinéma ou autres événements (concerts, spectacles,…)
  • Streaming vidéo (matchs de football en direct par exemple) ou affichage de vidéos préenregistrées.
  • Vidéoconférence et affichage pour salles de réunion
  • Productions télévisées et spectacles en salle
  • Aéroports, panneaux d’affichage d’information géants

Avantages d’un mur d’images LED

  • Un mur LED est composé de dalles sans bord, aucune coupure de contenu à attendre donc, comme s’il s’agissait d’un écran unique.
  • Chaque dalle LED (appelée « cabinet ») peut se changer comme une pièce de puzzle.
  • Si votre entreprise cherche à réduire son empreinte carbone, les murs d’images LED ont tendance à consommer moins d’énergie que leurs homologues LCD ; il s’agit toutefois d’une moyenne qui dépend de la luminosité du contenu affiché. La majorité des murs d’images LED ont une durée de vie allant jusqu’à 100 000 heures, alors que les murs d’images LCD ont tendance à ne durer que 50 000 heures.
  • Les écrans LED peuvent fournir un éclairage constant pendant des années avant de devoir être remplacés, et une maintenance minimale est nécessaire jusque-là.
  • Les murs d’écrans LED peuvent être installés à l’extérieur sans protection supplémentaire.

Inconvénients d’un mur d’images LED

  • L’installation d’un mur d’images LED a un coût plus élevé que les murs vidéo LCD par exemple. Le prix des LED est cependant en baisse et l’utilisation de ces produits se démocratise.
  • La résolution est souvent inférieure à celle d’un écran LCD, sauf à mettre un budget très conséquent. Cette résolution dépend du pitch (= taille du pixel) qui avoisine souvent les 2mm, nécessitant une lecture à au moins 4 mètres.
  • Le changement d’une dalle doit se faire à partir de dalles issues d’une même production pour des raisons d’uniformité de rendu ; ce qui implique de constituer une petite réserve au départ.

Mur d’images LED : une grande flexibilité de design

Si l’objectif est de rendre le mur d’images aussi grand que possible, sa forme sera déterminée par la disposition de la pièce.

Une pièce large et peu profonde, avec un plafond bas, nécessitera probablement un mur d’images court et large. D’autres caractéristiques de la pièce peuvent donner lieu à une forme de mur d’images plus proche du carré.

Mais la disposition de la pièce n’est pas le seul facteur important pour déterminer la hauteur et la largeur d’un mur d’images. La taille et le rapport hauteur/largeur du contenu source et sa disposition prévue sur le mur d’images influencent également sa forme et sa conception.

Un mur d’images LED est pour autant une technologie très flexible aux possibilités de configuration infinies. Les murs à LED n’ont pas besoin d’avoir ce motif en forme de grille qui caractérisait autrefois cette technologie.

Par exemple, le « The Wall » de Samsung s’adapte à des angles, des courbes, voire à des bâtiments entiers.

Source : https://displaysolutions.samsung.com/

Comment choisir le meilleur mur de LED ?

Il existe plusieurs modèles de murs d’images LED disponibles sur le marché, qui présentent des caractéristiques techniques différentes en fonction :

  • de la taille (personnalisable ou standard),
  • du degré de protection IP (principalement pour les écrans placés en extérieur),
  • de la luminosité,
  • de la consommation d’énergie,
  • du type de LED (SMD ou DIP),
  • de la fréquence de rafraîchissement,
  • de l’accès pour la maintenance (par l’avant et/ou par l’arrière)
  • etc..

Une fois le cahier des charges bien défini, l’élément déterminant est en général le budget.

Les murs d’images LED font partie des solutions audiovisuelles les plus en vogue sur le marché, mais ne sont pas des systèmes prêts à l’emploi : il s’agit d’installations techniques qui nécessitent une connaissance approfondie de la conception de systèmes audiovisuels.

Si vous souhaitez en savoir plus sur une solution de mur d’images LED, contactez nos spécialistes.

Vous souhaitez implémenter ou optimiser une salle de contrôle ?

Téléchargez notre guide gratuit :

Mur d’images LED – La FAQ

IP est l’abréviation de « Ingress Protection ». L’indice IP est une norme reconnue établie par la Commission électrotechnique internationale (CEI). Il est utilisé pour définir l’efficacité de l’étanchéité d’un boîtier électronique contre les intrusions comme la poussière ou l’eau.
Tous les appareils électroniques peuvent bénéficier de l’indice IP, y compris un écran LED extérieur. Dans un indice IP, le premier chiffre correspond au niveau de protection contre les solides (sable, etc.), et le deuxième au niveau de protection contre l’intrusion d’eau.

Abréviation de « Liquid Crystal Displays », les panneaux LCD sont construits en ‘sandwich’, avec une couche de cristaux liquides entre deux morceaux de verre polarisé (un peu comme votre smartphone). Les cristaux liquides ne produisent pas leur propre lumière, ce qui nécessite des rétro-éclairages derrière le verre pour éclairer l’écran. C’est pourquoi l’image peut parfois manquer un peu d’éclat.
De plus, lorsque les écrans LCD sont assemblés pour créer un mur vidéo, les bords, c’est-à-dire les limites entre l’écran et son cadre, sont visibles.

Tout ce qui peut être affiché sur un ordinateur peut l’être sur un mur d’images, bien que l’audio ne soit pas nécessaire dans le cadre d’une installation en extérieur.

C’est la distance qui sépare l’image de deux écrans adjacents. Ou encore l’épaisseur du cadre d’un écran, multipliée par deux.

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search

affichage numerique