Les salles de contrôle chez les Community Managers

La salle de surveillance – encore appelée salle de supervision ou de contrôle – est aujourd’hui en plein boom. Il est un domaine en particulier où le phénomène prend de l’ampleur : la surveillance des réseaux sociaux.

Quelques généralités sur la salle de surveillance avant d’aborder le cas particulier des réseaux sociaux et des médias électroniques :

Il s’agit d’un espace qui collecte de nombreuses informations de nature différente, et où plusieurs opérateurs analysent en temps réel ces informations pour déclencher des actions de régulation.

Traditionnellement, cet espace de supervision est composé de sept modules principaux : un mur d’images (encore appelé focale centrale), des consoles opérateurs, une salle de pilotage, une/plusieurs salle(s) de préparation/anticipation, un espace média/presse, des locaux techniques et un espace de vie (par définition, il s’agit d’un lieu où les opérations peuvent se dérouler en 24/7).

Bien entendu, certains de ces modules peuvent être regroupés en fonction de la taille et de la nature des enjeux.

L’immense bénéfice d’un tel outil est d’améliorer drastiquement le temps de réponse aux évènements et permettre ainsi de prendre de décisions beaucoup plus pertinentes que dans une organisation traditionnelle.

 

Ce type de salle se trouve aujourd’hui dans tout type d’industries et de structures publiques : énergie, matières premières, sécurité civile, militaire, informatique, logistique, …
Aujourd’hui, le métier du digital prend possession de ces salles de supervision et de contrôle, et notamment les community managers ! C’est de ce métier qu’est née la Social War Room.

Même type de philosophie qu’une salle de contrôle classique, mais les données gérées sont les réseaux sociaux (hashtags utilisés, commentaires des internautes, avis positifs ou négatifs, réactions, …), les forums, les sondages en ligne, …, ainsi que les médias électroniques en ligne.

Pourquoi est-ce important pour eux ? Faut-il rappeler l’incroyable puissance de feu médiatique des réseaux sociaux ? Pour mémoire, ce sont 2,31 milliards d’utilisateurs actifs qui s’échangent l’information à la vitesse d’un clavier et d’une souris. Lorsque le feu est allumé, rien ne résiste à la rumeur électronique ; les coupe-feux traditionnels (conférences de presse, communiqués de démenti, …) sont tout simplement dépassés

Les community managers doivent donc réagir vite : supprimer, commenter, contacter, répondre, remercier….Pour cela, il leur faut un outil de collecte et d’action en temps réel : la social war room est la réponse idéale.

La matière première est principalement issue du web mais elle est souvent complétée par le visionnage des chaînes d’information continue.

Au final, la social war room est un outil puissant pour réagir aux évènements imprévus mais c’est aussi un moyen d’influencer en amont en captant les signaux faibles de la Toile.

Forte de son expérience, Motilde peut vous accompagner dans la conception et la réalisation de votre « Social War Room » : technologies, agencement, mobilier pour salle de salle de surveillance et de supervision, nous sommes un ensemblier spécialiste 😉

N’hésitez pas à nous solliciter, nous serons ravis de vous aider !

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.