L’avènement du tactile dans les salles de réunion

Un intégrateur comme Motilde installera bientôt plus d’écrans tactiles que passifs dans les salles de réunion. De même que le vidéoprojecteur a cédé sa place à l’écran LCD, les écrans passifs sont progressivement remplacés par des écrans interactifs, et la tendance s’accélère au fil des mois.

MAIS AU FAIT, POURQUOI LE TACTILE EST-IL EN PLEIN ESSOR DANS LES SALLES DE RÉUNION ?

Si la réponse à cette question vous intéresse, je vous invite à lire la suite de cet article ! 😉

1#DES OUTILS SIMPLES ET PUISSANTS

Un écran interactif dans une salle de réunion, ce n’est jamais qu’une tablette géante, dont tout le monde sait aujourd’hui se servir. La couche Android/IOS a contribué à populariser cet outil simple d’utilisation, qui démarre instantanément. La transition du paperboard papier à l’écran se fait donc naturellement, ce dernier bénéficiant d’une mise en œuvre rapide et sans complexité.

Mais la nouveauté, c’est que beaucoup d’écrans interactifs sont maintenant dotés d’un OPS (système d’exploitation windows la plupart du temps) : au-delà donc de la fonction « tablette géante », les participants à une réunion disposent de tous leurs outils métiers (ERP, CAD, outils internet,…) qu’ils vont venir associer avec la spontanéité d’une annotation tactile.

Au final, la polyvalence de l’écran tactile en fait un outil de référence pour multiplier les usages dans votre salle de réunion : brainstorming, projets, formation, créativité, etc.

 

2#DES SUITES LOGICIELLES TOUJOURS PLUS NOMBREUSES

Autrefois confinés au simple TBI (Tableau Blanc Interactif), les écrans tactiles embarquent maintenant de nombreuses applications développées spécialement pour eux. Conséquence logique : une accélération du point précédent : l’ergonomie et la puissance de l’outil en sortent renforcées.

Citons notamment les solutions de post-its électroniques, ou encore la visiocollaboration, qui sont les applications types d’un écran interactif doté d’une webcam voire même d’une caméra grand angle à 180°.

3#UN EFFET GÉNÉRATIONNEL

À partir de la génération Y (sans parler des milleniums), les salariés qui arrivent aujourd’hui en entreprise sont nés en posant leurs mains sur leurs écrans. Bien naturellement, ils attendent donc de leurs espaces de travail collectif la même fonctionnalité intuitive.

 

4#DES PRIX QUI CHUTENT

La différence de prix avec les écrans passifs n’a cessé de fondre ces dernières années, même s’il semble qu’un palier soit atteint depuis plusieurs mois. Pour des écrans jusqu’à 55’’, seules quelques centaines d’euros séparent les écrans tactiles des passifs. Par contre, pour les très grands écrans, au-delà de 90’’, la différence redevient sensible, mais une dalle tactile est-elle vraiment utile dans ces dimensions ?

 

5#LES SALLES DE RÉUNION SONT DEVENUES COLLABORATIVES

C’est le point clé du succès de ces écrans.

Une salle de réunion doit aujourd’hui, permettre à chacun de s’exprimer, de confronter ses idées et ainsi accélérer les décisions. Pour ce faire, quoi de mieux que regrouper physiquement les collaborateurs autour d’un outil qui va permettre une co-production de contenus à valeur ajoutée, mais aussi enregistrer d’un clic les contenus sélectionnés.

Cerise sur le gâteau, certains des logiciels évoqués au point 2# vont venir produire automatiquement le compte-rendu de la réunion et l’expédier aux participants.

 

Découvrez notre vidéo sur l’écran interactif de Speechi !

Si vous aussi, vous avez un projet d’espaces de collaboration ou que vous souhaitez tout simplement en savoir plus sur les outils collaboratifs, n’hésitez pas à consulter Motilde ! Nous serons ravis de pouvoir répondre à toutes vos questions !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.